GuidEnR > Secteur maritime et fluvial > Structures et revêtements  
LE BLOG GUIDENR
Conseils pratiques

 

 Actualités :  


LES CLES DU DIMENSIONNEMENT

Ouvrages en commande
Photovoltaïque autonome

Photovoltaïque raccordé au réseau




Secteur maritime et fluvial > Structures et revêtements


Il s’agit d’abord de réduire les traînées aérodynamiques et hydrodynamiques des navires. Les innovations majeures portent sur l’optimisation des formes et revêtements avec par exemple l’utilisation d’un bulbe d’étrave (20 % de réduction de consommation d’énergie), la mise en place d’un système de réduction de la couche limite par injection d’air (7-15 %), ou bien une modification de la forme de la carène (9 %). L’utilisation de matériaux ultra-légers (matériaux composites, aciers à base de titane : 7 %) et la réduction des ballasts du navire (7 %) sont également des voies d’améliorations importantes. Des formes aérodynamiques travaillées peuvent aussi apporter des économies significatives aux allures portantes (par exemple, les cheminées et panneaux profilés orientables).



Bulbe d’étrave


Situé à la proue du navire, il permet de modifier la forme du flux d’eau heurtant la coque pour améliorer l’hydrodynamisme du navire.

Système de lubrification par air


Le système de lubrification par air consiste à injecter de l’air comprimé dans des creux le long de la coque (au niveau de l’interface coque-eau). Cela réduit la résistance à l’avancement du navire (les frottements coque-air sont plus faibles que ceux coque-eau).

Diminution des ballasts du navire


La diminution des ballasts permet de réduire la masse du navire, donc la surface de contact coque-eau et par conséquent la traînée hydrodynamique du navire. Cependant, cela réduit également sa stabilité. Un système de masse mobile peut être installé pour en diminuer le roulis (développé notamment par Sirehna, filiale de DCNS).


À cela il faut ajouter à plus long terme les études de nouveaux concepts, tels que les plateformes multi-usages pour la co-activité industrielle en mer, ou encore les Ship Trains. Ces derniers offrent une solution prometteuse au problème du gigantisme (navigation, accès au port, entretien) et au dragage de l’accès aux grands ports.