GuidEnR > Propulsion du navire  
LE BLOG GUIDENR
Conseils pratiques

 

 Actualités :  


LES CLES DU DIMENSIONNEMENT

Ouvrages en commande
Photovoltaïque autonome

Photovoltaïque raccordé au réseau




Propulsion du navire


Les systèmes propulsifs actuels seront optimisés pour devenir plus efficaces énergétiquement, pour augmenter la maniabilité du navire, et réduire la traînée hydrodynamique.



Outre l’optimisation des propulseurs électriques par pod comme les PPH (pods pompe-hélice) ou les RIM Driven et la généralisation des hélices avec redresseurs d’écoulement, les progrès majeurs viendront du développement des hélices contrarotatives (12 % d’économie de carburant), des systèmes propulsifs avec hélice en amont (pulling thruster, 10 %), ainsi que des systèmes de poussée latérale (wing thrusters, 10 %).

De nouveaux types de propulseurs, utilisant cette fois la force éolienne, se développeront sur les futurs navires : le rotor Flettner (ou turbovoile) ainsi que les cerfs-volants et voiles permettront les économies de carburant les plus importantes, respectivement 30 % et 20 %, en fonction de la météo.

PPH (pod pompe-hélice)


Un PPH (pod pompe-hélice) est un pod, c’est-à-dire un ensemble gouvernail-hélice intégrant un moteur, qui à l’instar des réacteurs d’avion, comprend une tuyère (ce qui permet de réduire le phénomène de cavitation) et offre des gains de puissance de l’ordre de 10 %. Il confère également une bien meilleure maniabilité au navire par rapport à un gouvernail et une hélice classiques.

RIM Driven


Le RIM Driven a la même utilité que le pod mais sa technologie est différente. En effet, le moteur n’est plus positionné dans le moyeu, mais dans une couronne en périphérie de l’hélice qui est logée dans une tuyère. Il possède un meilleur rendement que le POD classique et un meilleur rapport poids/volume.

Hélices contrarotative


Hélice de propulsion située en aval de la première hélice propulsive. Elle peut utiliser une partie de l’énergie de rotation contenue dans la traînée de l’hélice amont (d’où une augmentation de son efficacité). Elle permet également de diminuer le roulis.

Systèmes de poussée latérale


Hélices situées sous la coque permettant de stabiliser le navire, d’en diminuer le roulis.

Rotor Flettner


Cylindre vertical installé sur le pont. Entraîné en rotation et par effet Magnus, ce rotor crée une poussée longitudinale (en vent de travers).