GuidEnR > Prévisions pour le climat futur  
LE BLOG GUIDENR
Conseils pratiques

 

 Actualités :  


LES CLES DU DIMENSIONNEMENT

Ouvrages en commande
Photovoltaïque autonome

Photovoltaïque raccordé au réseau




Prévisions pour le climat futur


Variation du nombre de jours secs consécutifs (JSC)


Variation du nombre de jours secs consécutifs 2081-2100
Variation du nombre de jours secs consécutifs 2081-2100
L’accentuation de la sécheresse est représentée par les couleurs jaune à rouge, l’atténuation de la sécheresse par les couleurs vert à bleu.
Source : Giec, SREX, 2012


Les extrêmes climatiques auront une incidence marquée sur les secteurs d’activité qui sont étroitement liés au climat tels que le captage de l’eau, l’agriculture et la production alimentaire, la foresterie, la santé et le tourisme.



Des conséquences pour la France


Nombre de jours supplémentaires anormalement chauds dans le futur (scénario A2 du Giec)
Nombre de jours supplémentaires anormalement chauds dans le futur (scénario A2 du Giec)
Source : Drias les futurs du climat, 2012


Les projections d’élévation du niveau des mers


Hypothèse 2030 2050 2100
Optimiste 10 cm 17 cm 40 cm
Pessimiste 14 cm 25 cm 60 cm
Extrême 22 cm 41 cm 100 cm
Projections d’élévation du niveau des mers par rapport aux valeurs de la fin du XXe siècle, selon les hypothèses d’évolution du climat.
Source : Onerc, 2010
Les principaux facteurs de croissance du niveau des mers sont la dilatation thermique et la fonte de réservoirs terrestres de glaces (glaciers, calottes polaires…).

L’augmentation du niveau des mers sera probablement à l’origine de fortes migrations de populations, puisque 80 % de l’humanité vit sur les franges côtières.

Extension des zones à risques de feux de forêts


Sensibilité aux incendies de forêts estivaux des massifs forestiers (> 100 ha)
Sensibilité aux incendies de forêts estivaux des massifs forestiers (> 100 ha)
Source : Rapport interministériel, juillet 2010


En 2040, les zones sensibles aux feux de forêt seront plus étendues en altitude et vers le Nord. Des zones moyennement sensibles comme la forêt aquitaine deviendront très sensibles. Des zones avec peu ou pas de risque deviendront à risque modéré comme par exemple les massifs de Sologne et la forêt de Fontainebleau.