GuidEnR > Les énergies renouvelables marines  
LE BLOG GUIDENR
Conseils pratiques

 

 Actualités :  


LES CLES DU DIMENSIONNEMENT

Ouvrages en commande
Photovoltaïque autonome

Photovoltaïque raccordé au réseau




Les énergies renouvelables marines


Les énergies renouvelables marines recouvrent plusieurs technologies qui n’ont pas toutes la même maturité et les mêmes perspectives de développement. Malgré le fort potentiel français (ressource physique et acteurs), elles devraient occuper une place relativement faible dans le mix énergétique à l’horizon 2030. Leur contribution ne fait pas l’objet d’objectifs chiffrés, contrairement à l’éolien off-shore. L’énergie marémotrice, qui fait appel à des technologies matures, présente un fort potentiel théorique dont la réalisation concrète est limitée essentiellement pour des raisons environnementales et d’acceptabilité sociale. L’énergie hydrolienne, sans doute la plus prometteuse, pourrait faire l’objet de réalisations industrielles avant 2030 : des prototypes et démonstrateurs sont en cours de test en France. L’énergie houlomotrice est moins mature, on recense environ 140 technologies différentes au niveau mondial, dont certaines sont développées en France. L’énergie thermique (ETM) se heurte encore à des verrous technologiques importants, qui ne laissent pas prévoir de déploiement à l’échelle industrielle avant plusieurs années. Les premières réalisations pourraient avoir lieu dans les DOM-COM, où les conditions géographiques de mise en oeuvre sont plus favorables et où le coût de l’énergie est élevé. Enfin, l’énergie osmotique ne devrait faire l’objet d’aucune réalisation en France, compte tenu de son coût, de son manque de maturité et de la rareté des sites propices.



SOMMAIRE