GuidEnR > La filière bois-énergie > La ressource  
LE BLOG GUIDENR
Conseils pratiques

 

 Actualités :  


LES CLES DU DIMENSIONNEMENT

Ouvrages en commande
Photovoltaïque autonome

Photovoltaïque raccordé au réseau




La filière bois-énergie > La ressource


La ressource se compose du gisement forestier (exploitation de la forêt), des sous-produits des industries du bois (scieries, fabricants de meuble etc.) et des autres déchets de bois (bois de chantier, bois d’emballage, déchets d’élagage). Dans les sous-produits et déchets il faut distinguer les bois traités et non traités. Les premiers relèvent plus de la valorisation énergétique des déchets (dans un incinérateur) que du bois énergie.



En France métropolitaine, les forêts occupent actuellement 28 % du territoire. Elles sont en majorité de statut privé. Les feuillus sont dominants. La forêt française produit environ 100 millions de m3 de bois par an.

Taux de boisement par département
Figure 1 : taux de boisement par département


Le gisement de déchets bois produits au sein des entreprises de 1ère et seconde transformation (au total, activité de sciage, emballage, construction et ameublement), est estimé à environ 12 millions de tonnes. A cela s'ajoute un volume de 4 millions de tonnes de déchets bois issus des chantiers du bâtiment.

Une autre source encore peu développée de biocombustibles solides, qui a suscité certains espoirs, est constituée par les taillis à croissance rapide, à courte ou très courte rotation (TCR ou TTCR).

Il s’agit de cultures intensives de certaines essences à croissance rapide (peuplier, saule, eucalyptus...) exploitées selon un cycle court (5 à 10 ans). La productivité des TCR (8 à 15 t de matière sèche/ha/an) est deux à dix fois supérieure à celle des boisements classiques. Les taillis à très courte rotation (TTCR) ont été développés surtout en Suède. En France actuellement il semble qu’ils sont intéressants seulement4 si l’objectif énergétique s’accompagne d’un but d'aménagement du territoire : valorisation de terres en friche ou épuration des sols.