GuidEnR > L’hydroélectricité > Les aspects technologiques  
LE BLOG GUIDENR
Conseils pratiques

 

 Actualités :  


LES CLES DU DIMENSIONNEMENT

Ouvrages en commande
Photovoltaïque autonome

Photovoltaïque raccordé au réseau




L’hydroélectricité > Les aspects technologiques


Il faut poser une fois pour toutes que l’hydroélectricité ne se prête pas à la standardisation : chaque équipement est un cas particulier. C’est encore plus vrai pour la rénovation d’un parc hydroélectrique construit à différentes époques et nécessairement très hétérogène. C’est dire l’importance que revêt le perfectionnement continu de puissants codes de calcul intervenant dans la conception et le dimensionnement des barrages, des ouvrages hydrauliques et des turbines. Ces codes sont validés, épaulés et complétés par des simulations sur maquette dans des laboratoires spécialisés, tels que ceux d’EDF et d’Alstom Hydro pour la France.



La technologie hydroélectrique intègre les progrès réalisés dans des disciplines transverses : matériaux aux propriétés améliorées, résistant mieux à la corrosion et à la cavitation, contrôles-commandes évolués, etc. Elle a aujourd’hui aussi des défis spécifiques à relever, parmi lesquels :
  • la conception et la réalisation de turbines de très fortes puissances unitaires bien adaptées aux très grands équipements nouveaux ;
  • le développement de turbines « ichtyophiles » limitant la mortalité des poissons ;
  • le développement de turbines-pompes à vitesse variable permettant à des STEP de participer à la régulation des systèmes électriques, même durant les périodes de pompage ;
  • plus généralement, la recherche de performances accrues en matière de souplesse de fonctionnement et en particulier de vitesse de montée en puissance.
S’agissant de l’exploitation du parc existant, au-delà d’un certain nombre de progrès susceptibles d’alléger la maintenance, la question centrale sera sans doute d’adapter la gestion du système hydroélectrique et la conduite des installations à des exigences accrues en matière de contribution à la régulation des systèmes électriques à des échelles géographiques de plus en plus étendues.